Nous témoignons

Nous sommes une communauté de citoyens en quête de plus de résilience et de solidarité pour faire face aux problématiques du changement climatique. Nous souhaitons apporter une réflexion approfondie sur la manière de se loger, de se nourrir, d’utiliser les ressources et de partager les compétences de chacun.

Notre groupe de pilotage témoigne


Magali Jacob, rédacteur au service technique de la commune de Reckange-sur-Mess

« Le projet Äerdschëff représente pour moi le mode de vie écologique du futur. Mon désir de vivre une vie plus saine et sensée m’inspire à mettre mes éventuels talents au service d’initiatives positives et socialement constructives au lieu de continuer sur le chemin du consommateur insatiable et jamais comblé. Je pense que cette phrase de Gandhi résume parfaitement ce que je ressens : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». »


Johanna Jacob, architecte-urbaniste-designer indépendante

« C’est une chance incroyable pour une architecte-urbaniste-designer de pouvoir travailler sur un tel projet. Diversité, expérimentation, association de techniques et design… C’est un beau challenge et je suis fière de participer à sa réalisation. En plus, l’équipe est super sympa. »


Kira Hemmer, infirmière

« Le Äerdschëff est une création écologique innovante et vivante qui prend forme peu à peu grâce au travail, à la participation et à l’aide de tous. Il nous invite à développer de nouvelles visions, une nouvelle culture, un changement de trajectoire en terme d’habitat, d’éducation, d’économie, d’alimentation et de savoir-être ensemble. L’inspiration est la nature et ses éléments. Du mieux que l’on peut et sans se perdre dans un idéal irréalisable, le Äerdschëff se doit être pour le bien de tous. »


Marcel Barros, conseil technique en matériaux de construction

« À une époque où les matières premières deviennent rares, et dans laquelle la plus grande partie de l’énergie consommée est d’origine fossile, le projet Äerdschëff est pour moi une opportunité idéale pour sensibiliser la société à ce sujet. L’être humain, par définition, craint tout changement. Mais celui-ci est inévitable pour éviter le réchauffement de la planète avec toutes les conséquences néfastes pour tous les passagers du vaisseau spatial dénommé Terre – « earthship ». »